C’était du streetstyle

J’ai revu toute la première saison de Boardwalk Empire il y a quelques jours. La cohérence du scénario m’a plus frappée que la première fois, il faut dire que l’intrigue complexe est moins facile à suivre après une coupure d’une semaine et des « Previously on… » toujours incompréhensibles – quelle que soit la série.

Mais du coup, je suis dans une période rétro en diable, à en écouter Sophie Tucker, Billie Holiday, Astor Piazzola, Django Reinhardt (celui de Cocktails pour deux et Sifflez en travaillant) et les premiers Louis Armstrong.

Comme j’ai un projet couture en cours, dont je parlerai très prochainement, j’en ai profité pour amasser quelques dossiers de robes des années 1920 et chercher de la vieille doc où on nous a appris à la chercher. Et aux détours de mes errances, je suis tombée sur de vieilles photos de Streetstyle !

Des années 1910 aux années 1930 (la série semble s’arrêter là), the place-to-be pour montrer ses nouvelles robes n’était pas le jardin des Tuileries pendant la Fashion Week, mais les champs de course. Les archives de l’Agence Meurisse et de l’Agence Rol sur Gallica sont extrêmement intéressantes à cet égard : on y retrouve presque tout de la photo streetstyle actuelle. Clichés volés, clichés posés décontractés, même l’escalier comme estrade sont déjà là.

SPAM-TIME ! (n’hésitez pas à cliquer pour une meilleure résolution)

Auteuil

19 juin 1911

1914

19 juin 1911

1921

D’après ce que j’ai pu lire, le terme « Drags » désignerait un genre de voiture pour les courses. Utilisé comme mot-clef, il m’a permis de dénicher des tenues particulièrement recherchée.

1919

15 février 1920

Une des seules photos prises en hiver que j’ai pu trouver. Le look du milieu me plaît beaucoup, avec ces bandes sur les gants.

1935

Deauville

1912

1920

Ces détails ! Observez le regard absorbé et la pose spontanée… Mais surtout, cette dentelle, ce chapeau, ce rouge à lèvres ! D’ailleurs, elles sont étonnamment peu à en porter, dans cette sélection.

9 août 1920

Une robe brodée d’inspiration ethnique, mais surtout, un modèle tel qu’on n’en verrait plus de nos jours. J’ai remarqué dans mes recherches que les photographes ne sélectionnaient pas vraiment les femmes, mais étaient véritablement intéressés par les toilettes somptueuses. Par rapport à ce qu’on voit aujourd’hui, les modèles sont plus vieilles et plus diverses du point de vue de leur morphologie. Toutes blanches, cela dit !

Longchamps

Où les sources étaient à priori les plus abondantes et les plus anciennes. Parcours dans les années Proust !

1908 

25 juin 1911

Ici, outre les changements dans la silhouette féminine en trois ans, c’est l’habit masculin qui m’intéresse. Complètement négligé par les photographes, on en est généralement réduit à scruter l’arrière-plan pour s’en faire une idée. Les évolutions sont beaucoup plus subtiles que pour le costume féminin.

1914

1919

1919

On a du mal à se rendre compte si le motif écailles de poisson est brodé ou imprimé sur la robe, en tout cas, c’est du plus bel effet ! La ceinture à droite est aussi plutôt intéressante. Une mère et sa fille ?

1919

Dans ce cas, on peut supposer également qu’il s’agit d’une mère et de sa fille. Quelle jolie robe, quel beau sourire, quelle curieuse superposition de trois ceintures de couleur différentes – Bleu Blanc Rouge ?

1919

Si la photo est parue dans un journal comme ça, l’élégante dame dans sa robe à franges n’a pas dû être contente.

Il y a un peu moins d’une vingtaine de photos dans cet article, c’est déjà beaucoup, mais il y en a des quantités d’autres sur Gallica, une alternative intéressante aux fonds des musées. Ici, les vêtements sont en situation, même si elle est à peu près aussi artificielle que nos compte-rendus de fashion week ou que nos tapis rouges.

Alors, que peut inspirer le field-style ? Est-ce que le look chapeau-chantilly laisse indifférent ?

Publicités

Une réflexion sur “C’était du streetstyle

  1. au temps de nos grands meres elles etaient coquettes quand meme parfois avec un petit budget mais elles avaient de la prestance
    cela me rappelle qq clichets de famille perdus avec les demenagements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s